Pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités de ce site, activer JavaScript ou mettre à jour son navigateur. Sans JavaScript, les différentes fonctionnalités ne peuvent être utilisées.

Transformer les mots en phrases : les constructions à l’oral et à l’écrit

  • En finnois, les mots sont largement déclinés.
  • L’ordre des mots est flexible.
  • Le finnois a différents registres.
  • Le finnois oral et écrit diffèrent dans de nombreux domaines.

L’ajout de terminaisons rend flexible l’ordre des mots dans la phrase.

Dans de nombreuses langues, l’ordre des mots dans la phrase est défini avec précision. Les choses doivent être exprimées dans un certain ordre. En finnois, l’ordre des mots peut varier de manière flexible, car le sens d’une phrase se comprend à partir des terminaisons des mots (déclinaison). La déclinaison facilite donc la construction des phrases. Bien qu’il n’y ait pas un ordre des mots obligatoire, certains enchaînements de mots sont plus fréquents que d’autres. Il est typique de mentionner d’abord l’acteur de l’action et ensuite ce qu’il fait, et enfin par exemple le lieu, la direction ou un moyen utilisé. Par exemple : Pekka juoksee kentälle (Pekka court vers le terrain), Liisa soittaa kitaraa (Liisa joue de la guitare), Mikko laskee pulkalla mäkeä (Mikko descend en luge la colline).

Le finnois diffère selon les utilisateurs

Le finnois est comme un parapluie qui protège différentes langues. Selon les régions finlandaises, la langue varie un peu. À Kuopio, la langue diffère de celle d’Helsinki.Les mots connus pourront sembler étranges à l’oreille : Me (nous) = myö, kääntää (traduire, renverser) = kiäntää. Chaque région a aussi ses propres mots que l’on ne rencontre pas autre part.

La langue parlée diffère de la langue écrite. La langue standard écrite (kirjakieli) est l’une des formes existantes du finnois, identique quelle que soit la région. Elle est utilisée dans les journaux, les livres, les formulaires et tout autre document officiel. La langue standard écrite n’est utilisée à l’oral que dans des contextes officiels comme les JT à la télévision ou les discours.

L’écrit et l’oral diffèrent

Les mots en finnois sont longs. C’est pourquoi à l’oral on les abrège, voire on les fusionne. La question Tiedätkö sinä (Tu sais ?) dite rapidement devient tiiäksä (T’sé ?). Même s’il peut abréger et concentrer les mots, le locuteur peut aussi allonger l’expression de son opinion : ainsi, à l’oral, il peut faire des répétitions et des rajouts de mots bouche-trou comme niinku ou totanoin (euh).Il peut aussi hésiter, corriger ses mots ou choisir, en plein milieu de la discussion, de changer complètement sa façon de parler. Ainsi, exprimer son opinion prend plus de temps. Les mêmes choses peuvent être dites et écrites avec des structures complètement différentes. Comparer à l’oral Ensin mä kävin kaupassa et sa version écrite Käytyäni kaupassa.

Dans une conversation, le locuteur n’est pas seul. Les différents acteurs de la conversation créent ensemble une langue d’expression en demandant des précisions, en complétant les phrases du locuteur et en répétant les idées avec leurs mots à eux. Dans une conversation, les phrases ne respectent pas obligatoirement les structures parfaites de la langue standard écrite. À l’oral, on peut aussi utiliser des mimiques et des intonations pour clarifier le sens de certaines phrases. Au contraire, à l’écrit, tout doit être expliqué par des mots.

S'abonner à la newsletter

Haut de page