Pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités de ce site, activer JavaScript ou mettre à jour son navigateur. Sans JavaScript, les différentes fonctionnalités ne peuvent être utilisées.

Questions que les parents se posent :

  • Quelles sont les possibilités pour l’enfant de fréquenter une maternelle ou une école dont l’enseignement est dans sa langue natale la plus faible ?
  • Dans sa localité, l’enfant peut-il faire sa scolarité dans l’une de ses langues natales ?
  • Quel type d’activités sont proposées hors du foyer dans la langue natale la plus faible de l’enfant ?
  • Où pouvons-nous rencontrer d’autres familles qui parlent la même langue ?
  • Où l’enfant pourrait-il jouer avec d’autres enfants qui parlent la même langue ?
  • Propose-t-on dans notre localité des activités ou des événements culturels dans la langue natale la plus faible de notre enfant ?
  • Serait-il possible de trouver une garderie où l’on parle la langue natale la plus faible de notre enfant ?
  • Comment le temps passé avec l’enfant peut-il être divisé entre parents de sorte qu’il puisse au plus tôt entendre chacune de ses langues natales ?

Ce texte est basé principalement sur la publication ”Äidinkielenä kaksikielisyys. – Kaksikulttuuristen perheiden näkökulmaa kaksikielisyyteen.” (Tanja Del Angel, Familia ry, 2015)

Plus d’informations sur le bilinguisme : http://www.duoduo.fi/kaksikielisyys.html

S'abonner à la newsletter

Haut de page