Pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités de ce site, activer JavaScript ou mettre à jour son navigateur. Sans JavaScript, les différentes fonctionnalités ne peuvent être utilisées.

Enseigner la capacité à lire

Concordance lettre-son et formes des lettres

Parce que les enfants qui entrent à l’école diffèrent par leur capacité à identifier les sons et à reconnaître les lettres, on s’entraîne systématiquement aux sons, lettres, concordance lettre-son et formes des lettres. L’ordre dans lequel on enseigne les lettres correspond à leur fréquence d’apparition dans les mots. De cette façon, on peut rapidement constituer des mots.

Il est facile d’entendre et d’apprendre les voyelles en tant que sons individuels. Au début on porte l’attention des enfants sur la durée des sons (son court ou son long) dit allongement phonétique. L’étude des consonnes commence par les consonnes mélodiques (par exemple [ɛs], [ɛn], [ɛm], [ɛʁ], [ɛl]), faciles à prononcer et à distinguer phoniquement. Elles permettent une bonne sensibilisation à l’allongement phonétique car elles sont faciles à dédoubler. Puisqu’il est presque impossible de former des sons individuels à partir de certaines consonnes ([‘], [j] et [v]), on apprend les consonnes en combinaison avec les voyelles et les mots. On s’entraîne à la durée (courte et longue) des consonnes au travers d’exercices mettant l’accent sur la séparation des syllabes (par exemple, en marquant la syllabisation des mots comme dans le mot tat-ti).

Il est facile d’entendre et d’apprendre les voyelles en tant que sons individuels. Au début on porte l’attention des enfants sur la durée des sons (son court ou son long) dit allongement phonétique. L’étude des consonnes commence par les consonnes mélodiques (par exemple [s], [n], [m], [ʁ], [l]), faciles à prononcer et à distinguer phoniquement. Elles permettent une bonne sensibilisation à l’allongement phonétique car elles sont faciles à dédoubler. Puisqu’il est presque impossible de former des sons individuels à partir de certaines consonnes ([h], [j] et [v]), on apprend les consonnes en combinaison avec les voyelles et les mots. On s’entraîne à la durée (courte et longue) des consonnes au travers d’exercices mettant l’accent sur la séparation des syllabes (par exemple, en marquant la syllabisation des mots comme dans le mot tat-ti).

Chaque nouvelle lettre et le son correspondant sont toujours associés aux sons précédemment appris. En glissant d’un son à l’autre, on fait des découvertes sur l’évolution de la position des lèvres et de la langue. En même temps, on sensibilise l’ouïe pour distinguer entre son court et long.

LukiMat

http://www.lukimat.fi/lukeminen/tietopalvelu/lukemaan-opettaminen-1/lukivalmiuksien-opettaminen/lukivalmiuksien-opettaminen

S'abonner à la newsletter

Haut de page