Pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités de ce site, activer JavaScript ou mettre à jour son navigateur. Sans JavaScript, les différentes fonctionnalités ne peuvent être utilisées.

Conseils aux parents concernant l’apprentissage de la lecture

Le rôle des parents dans l’apprentissage de la lecture

La tâche première des parents est de créer un environnement favorable pour que l’enfant s’intéresse à la lecture. Cela peut être fait en lui lisant le plus tôt possible afin qu’il·elle puisse entre autres découvrir ce monde très intéressant que propose la langue écrite. Le·la tuteur·rice doit par tous les moyens montrer à l’enfant débutant sa scolarité l’intérêt d’apprendre à lire. Si l’enfant rencontre des difficultés, il est bon de se reporter au jeu Ekapeli (accessible sur www.lukimat.fi).

Le plus important est de progresser de telle sorte que l’enfant n’arrête pas de s’entraîner. Dès lors, la durée des séances d’entraînement doit être courte, car l’attention d’un·e enfant de cet âge n’excède pas 10 minutes environ.

Plus la séance s’éternisera, plus la probabilité d’arriver à saturation augmentera. De courtes séances de ce type sont à renouveler dans la journée pour obtenir de bons résultats. La pire des choses serait d’arriver à des situations où l’enfant commence à éviter de s’entraîner à lire. Il est primordial de s’assurer que naisse chez lui·elle un intérêt pour la lecture.

Conseils pour les parents

Conseil important pour tous les parents : faire naître chez l’enfant un intérêt pour la lecture, et ce dès son plus jeune âge, en lui lisant à haute voix. Ainsi il·elle apprendra à percevoir les trésors contenus dans la langue écrite.

La passion pour la lecture vient plus facilement lorsqu’on propose à l’enfant de quoi lire. Il faut lui laisser des livres qu’il·elle ne pourra s’empêcher de consulter car leur contenu l’attirera tellement qu’il·elle laissera de côté d’autres “”tentations””. Ne pas négliger ses efforts pour déclencher cette passion pour la lecture, car elle garantira le développement de l’alphabétisation fonctionnelle à laquelle l’enfant accèdera en lisant un nombre conséquent de pages.

Une bonne alphabétisation est peut-être la compétence individuelle la plus importante pour l’avenir d’un·e enfant lui permettant de bien gagner sa vie dans le futur. On remarquera que s’il·elle ne lit pas assez dans son temps libre, sa compréhension en lecture peut à long terme être déficiente.

C’est ce qui risque d’arriver à des centaines de milliers d’adultes finlandais·es. C’est une situation que l’adulte se doit de garder à l’esprit lorsqu’il est de question de motiver l’enfant à lire.

Je recommande à tou·te·s les adultes, aux enseignant·e·s, à celles·ceux qui s’occupent d’enfants en phase d’apprentissage de la lecture de consulter les informations présentes sur le site www.lukimat.fi, surtout s’il y a quelque doute que ce soit au sujet de difficultés que l’enfant pourrait éprouver.

Il y a deux façons simples de savoir si ce risque existe. :

  1. Il y a-t-il eu chez certains membres de la famille des difficultés à lire ? Si c’est le cas, il faut se concentrer sur l’autre façon d’identifier le risque.
  2. L’enfant arrive-t-il facilement à se souvenir du nom des lettres ?

Si l’enfant, sans intervention spéciale, tout naturellement, a enregistré les noms de presque toutes les lettres avant d’entrer à l’école, alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Un·e enfant doit acquérir les compétences de base en lecture au cours du CE1. Si cet objectif n’est clairement pas rempli, il y a lieu de l’encourager à utiliser le jeu éducatif Ekapeli lors des premiers jours d’école jusqu’à ce qu’il·elle vous confirme que son enseignant·e est satisfait·e de son niveau. Bien sûr, on peut continuer de jouer à Ekapeli, permettant ainsi s’assurer que ce qu’on apprend à l’école concernant la lecture est bien assimilé. Et l’intérêt de l’enfant pour la lecture ira peut-être grandissant dès le début s’il·elle joue à la version d’entraînement d’Ekapeli dès qu’il·elle le peut.

Par ce biais on apprend très tôt à prendre plaisir à découvrir les trésors de la langue écrite.

S'abonner à la newsletter

Haut de page